Retour a la page de présentation
- - -
Return to the presentation page
Pourquoi " Nosco " ?, dans quel but ? Quel mode de fonctionnement régit cette structure ? Pourquoi s'intéresser nous au passé local et à son patrimoine ? Sommes-nous bénévoles ou tirons nous profit de cette activité extra-professionnelle ? Autant de questions qui poussent parfois dieppois, Internautes, collectionneurs à vouloir en savoir un peu plus sur cette démarche, à nous connaitre.
Voici, dans un but purement informatif, des réponses aux interrogations les plus courantes, aux questions les plus habituelles qui nous sont posées, aux sujets qui reviennent le plus souvent dans les conversations, celles aussi que les journalistes nous posent les plus fréquemment pour répondre à la demande de leurs lecteurs.
Le tout en 13 questions - 13 réponses...
Why "Nosco"? For what purpose? What operating mode governs this structure? Why take an interest in the local past and its heritage? Are we volunteers or do we profit from this extra-professional activity? So many questions that sometimes push Dieppe residents, Internet users, collectors to want to know a little more about this approach, to get to know us.
Here, for purely informative purposes, are answers to the most common questions, the most numerous requests that are put to us, the subjects that come up most often in conversations, those also that journalists ask us most frequently to answer demand from their readers.
All in 13 questions - 13 answers ...

Comment est venue cette passion de collectionner ces documents et de s'intéresser au patrimoine local ?

Cette passion est née vers 1992 au hasard d’un rayonnage de bibliothèque au Centre d’Action Culturelle de Dieppe, (C.A.C.) ancien nom donné au début des années 1980 à cette nouvelle structure située près du bassin Duquesne entre la gare S.N.C.F. de Dieppe et la Chambre de Commerce et d'Industrie, structure qui sera rebaptisée par la suite " D.S.N . " pour Dieppe Scène Nationale.

Au détour d'un rayonnage exposant des livres sur le régionalisme, un document, beaucoup plus imposant que les autres de par sa taille et son format à l'italienne, " Dieppe 1900 - d’après Georges Marchand ", ouvrage édité vers 1992, se démarque amplement du lot en dépassant largement de la tablette sur laquelle il est aligné avec les autres documents et tombe à demi ouvert  sur le sol en le heurtant du coude. En ramassant l’ouvrage, la photographie du 1er plat attire l'attention et pousse la curiosité à feuilleter les pages les unes après les autres.

C’est le début d’une aventure attirante, captivante et le commencement d’une exploration sans précédent au sein de ce rayonnage caractéristique de l’histoire dieppoise. La passion est née et prend progressivement de l’ampleur. L’intérêt croissant pour le patrimoine local conduit au fur et à mesure du temps à collecter tout ce qui se rapporte à Dieppe et les environs.

Que signifie " Nosco " sur l'entête du site Internet ainsi que sur les cartes de visites et publicités présentées au public et dans la presse ?
" Nosco ", issu du latin, correspond à la forme archaïque de " gnosco ", mot venant lui même du grec " gignosko " qui signifie " Apprendre à co nnaitre ", se rendre compte, examiner, comprendre, étudier, reconnaitre, se faire une opinion. Il nous a paru judicieux de choisir l'expression " Nosco - Apprendre à connaitre " pour représenter ce que vous voulions susciter : l’intérêt, la curiosité des gens lorsqu’ils sont confrontés au passé, à leur histoire, à la vie de leurs ancêtres et les amener à se pencher, à s’interroger, à chercher des repères, à plonger plus en avant sur cette vie d'autrefois.
En quoi consiste cette action sur le patrimoine local ?
Le message qe nous avons voulu véhiculer à l'origine de la création de cette association est clair : " Promouvoir la sauvegarde, la restauration, sous toutes ces formes et par tous procédés actuels ou à venir, du patrimoine et de la mémoire collective de notre passé issus de la diversité des souvenirs entre individus en développant un travail d'homogénéisation afin de diffuser des supports permettant la compréhension, le partage, la connaissance et la transmission de ce capital culturel ".

Le message est clair, idéal dans sa proclamation. Rien ne serait plus édifiant que de pouvoir accomplir avec minutie et diligence ce dont pourquoi cette démarche sur le patrimoine local a vu le jour. Rien n’est facile, tout est toujours à construire, améliorer, peaufiner, transformer pour être sans cesse au gout du jour, au gout des gens, en adéquation avec l’idée primitive de cette action qui se pérennise.
D'ou provient toute cette documentation ?

Les origines sont toutes aussi variées ; magasins spécialisés, brocantes, salons, ventes aux enchères, salle des ventes, sites Internet spécifiques, particuliers, successions, dons, etc. Rien de bien spectaculaire sur la démarche, tout est dans l’éternelle recherche du document méconnu, oublié jusqu’au moment de sa découverte lui donnant ainsi toute son sens, toute son originalité, le replaçant dans un contexte en parfaite concordance avec son temps.

Il faut souligner que certains donateurs s'intérrogent de ne pas retrouver immédiatement les documents cédés sur le site " Dieppe et sa Région ". Cet intervalle de temps plus ou moins long entre l’acquisition et la mise en ligne se justifie par un travail de gestion de plus en plus conséquent et rigoureux parmi l’ensemble des collections mais aussi par une maintenance et un développement du site toujours plus poussé.

Pourquoi avoir crée une association ?

Pourquoi avoir crée une association, une de plus dirons-nous lorsque l’on comptabilise les dizaines milliers de structures toutes aussi différentes les uns que les autres qui couvrent le territoire.

Une association permet d’avoir un cadre juridique. Définie par des statuts et reconnue par les services de l’état, elle permet d’être mieux entendu par les décideurs de notre pays et peut prétendre dans certains cas à des aides hypothétiques en fonction des idées, des projets en couveuse à mettre en œuvre.

Comment est venue l'idée de développer le site Internet " Dieppe et sa Région " ?

Au fur et à mesure des mois, des années, l'accumulation empirique de documentations variées, numérisées durant la dernière décennie du siècle dernier et matériel à partir des années 2000 tels que cartes postales anciennes, photographies originales, négatifs photos argentiques, vieux journaux locaux d’époque, bobines de films, vieux papiers, livres anciens, modernes et contemporains, à fini par poser des questions récurrentes et plus singulièrement " Comment gérer, organiser, exploiter toute cette documentation ? ", " Comment montrer au public et plus particulièrement aux dieppois que cette documentation existe et témoigne d’un passé local riche ? ", "  Comment s’organiser à faire découvrir ou redécouvrir ce passé local dieppois avec les moyens en notre possession ? ".

Autant de questions auxquelles il a fallu trouver des réponses. L’idée de développer un site Internet, sorte de musée virtuel totalement libre d’accès, sans contraintes de personnel, matériels, d’horaires, de sécurité ou de logistique devenait la solution la plus vraisemblable à nos yeux. Après une étude approfondie et un état des lieux détaillé de la situation, le projet à poussé irrégulièrement dans un premier temps, car il a fallu gérer de multiples contraintes, pour finir par prendre son envol définitif le 26 novembre 2006.

Les journaux dieppois et régionaux " Journal de Bord ", " Les Informations dieppoises " et " Paris Normandie " avaient publié à l’époque un papier dans la presse locale pour annoncer le lancement d’un site dieppois dédié au patrimoine local. (Voir à ce sujet la rubrique " Remerçiements et articlles de presse " sur la page principale du site).

Le site Internet " Dieppe et sa Région " est-il accessible à tout le monde ?

Oui le site Internet " Dieppe et sa Région " est accessible à tout le monde, gratuitement, dans sa totalité, sans enregistrement préalable ou contrepartie. Chacun ou chacune peut surfer à loisir sur l'intégralité des pages proposées et découvrir les documents présentées.

Le sit e "Dieppe et sa Région " est référencé sur de nombreux moteurs de recherche et plusieurs administrations locales, entreprises ou particuliers échangent gracieusement un lien avec ce musée virtuel.

Comment sont financés l'association et le site Internet " Dieppe et sa Région " ?

Dans sa globalité, les activités sont autofinancées. Aucune aide d'administrations, d'organismes de l'état, de structures associatives ou d'entreprises ne participent de près ou de loin au développement de notre action.

Les dépenses occasionnées pour l’acquisition de documents, la gestion et le classement de ces documents sur des supports adaptés, l’informatisation et le référencement des pièces ainsi que la gestion du site Internet dans sa globalité sont exclusivement à la charge des organisateurs.

Il nous arrive, certes assez rarement, qu'un particulier s'intéresse de près à ce que nous faisons et participe à notre élan en nous envoyons un don pour nous encourager.

Ces activités sont-elles rétribuées, rémunérées ?

Non. Aucune rémunération, dividende ou rétribution, sous quelque forme que se soit n’est versée ou touchée pour l’ensemble des actions menées. La totalité des initiatives est purement d'ordre bénévole. C’est ce qui fixe le caractère associatif d’une structure à but non lucratif et renforce la passion qui anime les participants. Cependant, le manque de moyen financier freine les initiatives et ne permet pas de disposer d'une marche de manoeuvre adaptée pour mettre en place divers projets.

L'ensemble des pièces présentées sur le site " Dieppe et sa Région " reflète t'il exactement les collections constituées ?

Non, pas exactement et ceci pour trois raisons :

1ere raison : Bon nombre de pièces acquises sont encore en carton.

La principale raison est qu'il est actuellement impossible de présenter la totalité des documents en notre possession par manque de temps mais aussi faute de moyens financiers. Le site ne reflète donc pas réellement l'ensemble des pièces entreposées. De grandes quantités de documents et pièces diverses sont encore à l'abri de la lumière, enfermés dans de nombreux cartons, ce qui nécessite au préalable avant toute présentation, un tri rigoureux et un agencement méthodique afin d'organiser au mieux la classification, l'archivage numérique et la préparation de la mise en ligne sur le Web.

2ème raison : Les pièces sur les extérieurs de Dieppe ne peuvent pas toutes être conservées.

La seconde raison est d'ordre préférentielle. Le patrimoine local, départemental ou régional est riche, abondant et plutôt conséquent. Désirer réunir sous un seul toit un capital patrimonial aussi vaste que celui de la Normandie serait utopique, déraisonné et démesuré pour une structure comme « Nosco ». De plus, des organismes à l’échelon départementaux, régionaux et nationaux, disposant de moyens humains et matériels adaptés, sont déjà à l’ouvrage depuis des décennies. Vouloir les égaler serait certainement très incertain et équivoque.

Sur un plan historique, le site " Dieppe et sa Région " montre un nombre relativement important de cartes postales anciennes des autres villes et villages de la Normandie afin d’englober le patrimoine local, départemental et régional au mieux. Dans la réalité, nous ne conservons pas ces images du passé car l’investissement tant matériel que financier et l’organisation obligatoire pour gérer ces milliers de clichés obligerait à prendre des mesures inadaptées, ingérable par la suite. L’ensemble des cartes postales des autres départements de la Normandie  ainsi que celles des communes éloignées de Dieppe de la Seine-Maritime, autrefois appelée Seine-Inférieure, nous ont servi de monnaie d’échange et ont ainsi permis de disposer de fonds pour l’acquisition de pièces locales.

3ème raison : De nombreuses pièces restées volontairement à l'abri des regards peuvent faire l'objet de parutions d'ouvrages.

La troisième raison réside dans l'idée de caresser l'espoir de coucher sur le papier, photographies et documents, afin de montrer aux lecteurs, par le biais d'ouvrages spécialisés, la richesse du patrimoine local et de ce passé prestigieux. L’intention n’est pas de publier un énième livre reprenant les parutions précédentes, certes très enrichissantes, mais plutôt d’ajouter à cette bibliothèque locale déjà très instructive, des passages encore inexplorés des couloirs du temps. A cet effet, nous sommes en possession de nombreux documents jamais aperçus localement sur des expositions ou lors de salons spécifiques, à l’intérieur d’ouvrages locaux ou régionaux ou de revues spécialisées d’auteurs dieppois connus, qui pourraient être, dans un premier temps, le ciment d’un premier ouvrage.

Pourquoi avoir fait le choix de présenter exclusivement les documents en notre possession sur le site " Dieppe et sa Région " ?

De par ses collections exclusivement privées, le site " Dieppe et sa Région " permet, par le biais d'une simple connexion Internet,  d'avoir accès en n'importe quel lieu du globe à l'ensemble des pièces archivées. Il est ainsi plus aisé, lors de déplacements sur l’extérieur, de contrôler, vérifier et comparer les pièces susceptibles d'être acquises avec celles déjà en notre possession, du moins pour les catégories référencées sur le site sur lesquelles nous travaillons à les compléter. Il est donc indispensable d’avoir une représentation réaliste la plus juste possible des catégories représentées sur le site et ne pas y adjoindre de pièces venant de sources diverses qui conduiraient à semer le doute.

Pourquoi un filigrane apparait sur la totalité des documents présentés ainsi que sur l'ensemble des prises de vues ?

Le site Internet " Dieppe et sa Région " demande un effort considérable tant sur l'organisation en amont du site en lui-même que sur la charte graphique, les prises de vues, la réalisation des " décors " sans cesse améliorés, l'écriture des textes, la sonorisation des scènes, etc.

Dans les premiers mois suivant le lancement du site vers la fin de l'année 2006, Il a été surprenant de constater qu'un pillage systématique, parfois organisé, se développait au fur et à mesure de la mise à disposition de documents, photographies, cartes postales et autres illustrations toutes aussi diverses que variées. Des articles étaient copiés délibérément, des pages Internet étaient dupliquées pour être greffées sur d'autres sites Internet, détournant à cet effet ainsi l'essence même et la nature de la page originale. Pour pallier à l'amplification désordonnée de ces procédés et permettre ainsi au site " Dieppe et sa Région " de conserve son originalité, il a été décidé de taguer l'intégralité des documents proposés à la consultation, afin d'enrayer la propagation abusive de notre travail.

Quelques internautes, le plus souvent dieppois, ont été surpris de voir ce filigrane imposé sur l'ensemble des collections. Leurs remarques ont dû susciter quelques interrogations auxquelles une réponse devait être apportée.

Cependant, il arrive régulièrement qu'une demande de documentation soit faite de la part d'internautes désirant illustrer un ouvrage, un article, un exposé, ce à quoi nous répondons toujours favorablement.

Le site Internet " Dieppe et sa Région " demande t'il un ordinateur puissant ou une configuration spécifique pour pouvoir être consulté dans sa globalité ?

Non, il n’est pas nécessaire d’avoir un micro-ordinateur puissant ou de dernière génération pour pouvoir surfer sur le site " Dieppe et sa Région ". La quasi-totalité des micro-ordinateurs sur le marché de la vente ou ceux installés au sein des foyers suffisent pour naviguer parmi les milliers de documents présentés au fil des pages du site.

Le site a été testé sur de nombreuses configurations différentes par le biais d’amis, de copains, de passionnés d’histoire locale, qui ont prêté leur concours en me renvoyant leur point de vue au fur et à mesure de l’évolution du site. J'en profite à cette occasion pour les remercier une fois de plus pour leur concours et l’aide précieuse que cela m’a apporté.

Disposé par défaut du navigateur " Internet Explorer " est suffisant ou de préférence du navigateur ultra rapide " Mozilla Firefox ", libre d’accès et téléchargeable gratuitement sur Internet pour les plus avertis permet de naviguer sans délai.

La totalité des systèmes d’exploitation que ce soit sur PC ou Macintosh permettent de naviguer sur le site " Dieppe et sa Région " pour peu que l’ordinateur ne soit pas antérieurs à 1996, date à laquelle existait le système d’exploitation " Windows 95 ", système aujourd’hui quasiment disparu. Il n’a pas été possible de vérifier la compatibilité avec cette version de " Windows " et l’utilisateur éventuel d’un tel système sera à même de tirer ses propres conclusions.

Il faut souligner que depuis peu, la sonorisation des textes et articles, permettant d’avoir une version auditive des commentaires illustrant les articles présentés et demande que soit installé sur la machine le programme " Quick Time ", logiciel téléchargeable gratuitement en ligne. Il est à noter que les versions les plus récentes des systèmes d’exploitation, équipant les ordinateurs de dernière génération,  intègrent par défaut une version de " Quick Time ".

Les pages les plus consultées sur le site " Dieppe et sa Région " sont sans aucun doute la catégorie intitulée " La carte postale dieppoise " dont l'onglet se trouve sur la page principale du site. Cette catégorie fourmille d'informations sur la carte postale en général. On y retrouve entre autres un onglet sur les différents types de cartes postales depuis ces 100 dernières années et un autre onglet sur la vie de Georges Marchand, un des pionniers de la carte postale dieppoise. Ces deux onglets sont gourmands en informations et la part dédiée aux fichiers vocaux peut occasionner un temps de latence dû aux chargements des fichiers respectifs sur Internet. Ces temps d’attente peuvent donc varier de quelques secondes selon que l’internaute dispose d’une connexion à très haut débit (20 mo ou plus) ou à faible débit (inférieur à 4 mo).

- - - - - - -

Voici en quelques mots un tour d’horizon de cette activité. Des manques ou omissions pourraient faire l’objet de précisions débouchant sur des compléments d’information ou dégager des sujets susceptibles de développer des questions/réponses additionnelles.

How did this passion for collecting these documents and taking an interest in local heritage come about?

This passion was born around 1992 by chance from a library shelving at the Center d'Action Culturelle de Dieppe, (C.A.C.) old name given in the early 1980s to this new structure located near the Duquesne basin between the S.N.C.F. de Dieppe and the Chamber of Commerce and Industry, a structure which will later be renamed "D.S.N." for Dieppe Scène Nationale.

At the bend of a rack exposing books on regionalism, a document, much more imposing than the others because of its size and its Italian format, "Dieppe 1900 - after Georges Marchand", work published around 1992, stands out amply from the lot, extending well beyond the shelf on which it is aligned with the other documents and falls half open on the floor, hitting it with the elbow. By picking up the book, the photograph on the first plate attracts attention and stimulates curiosity to leaf through the pages one after the other.

It is the beginning of an attractive, captivating adventure and the beginning of an unprecedented exploration within this shelving characteristic of Dieppe history. The passion was born and is gradually gaining momentum. The growing interest in local heritage leads over time to collect everything related to Dieppe and the surrounding area.



What does "Nosco" mean on the website header as well as on business cards and advertisements presented to the public and in the press?
"Nosco", from Latin, corresponds to the archaic form of "gnosco", a word itself coming from the Greek "gignosko" which means "Learn to know", realize, examine, understand, study, recognize, do an opinion. It seemed to us wise to choose the expression "Nosco - Getting to know" to represent what you wanted to arouse: the interest, the curiosity of people when they are confronted with the past, their history, the life of their ancestors and bring them to lean, to question themselves, to look for landmarks, to dive further into this life of yesteryear.

What does this action on local heritage consist of?
The message that we wanted to convey at the origin of the creation of this association is clear: "Promote the safeguarding, restoration, in all these forms and by all current or future processes, of the heritage and of the collective memory of our past from the diversity of memories between individuals by developing a work of homogenization in order to disseminate supports allowing the understanding, the sharing, the knowledge and the transmission of this cultural capital ".

The message is clear, ideal in its proclamation. Nothing would be more edifying than being able to accomplish with meticulousness and diligence what why this approach on the local inheritance was born. Nothing is easy, everything is always to be built, improved, refined, transformed to be constantly up to date, to the taste of people, in line with the primitive idea of this action which is perpetuated.
Where does all this documentation come from?

The origins are just as varied; specialized stores, flea markets, salons, auctions, auction room, specific websites, individuals, estates, donations, etc. Nothing spectacular about the process, everything is in the eternal search for the unknown document, forgotten until the moment of its discovery, thus giving it all its meaning, all its originality, placing it in a context in perfect harmony with the times.

It should be noted that some donors note that it does not immediately find the documents transferred on the "Dieppe and its Region" site. This more or less long interval of time between acquisition and putting on line is justified by an increasingly consistent and rigorous management work among all the collections but also by an increasingly advanced maintenance and development of the site.

Why did you create an association?

Why did we create an association, one more we will say when we count the tens of thousands of structures all as different from each other that cover the territory.

An association provides a legal framework. Defined by statutes and recognized by the state services, it allows to be better heard by the decision-makers of our country and can claim in certain cases hypothetical aid according to the ideas, projects in incubator to implement.

How did the idea to develop the Dieppe and its Region website come about?

Over the months, years, the empirical accumulation of various documentations, digitized during the last decade of the last century and material from the 2000s such as old postcards, original photographs, film negatives, old local newspapers period, film reels, old paper, old books, modern and contemporary, ended up asking recurring questions and more particularly "How to manage, organize, exploit all this documentation?", "How to show the public and more particularly to dieppois that this documentation exists and testifies to a rich local past? "," How to organize to make discover or rediscover this local past dieppois with the means in our possession? ".

So many questions that had to be answered. The idea of developing a website, a kind of virtual museum completely free to access, without constraints of personnel, materials, schedules, security or logistics became the most likely solution in our eyes. After an in-depth study and a detailed inventory of the situation, the project initially grew irregularly, managing multiple constraints, taking off definitively on November 26, 2006.


The Dieppe and regional newspapers "Journal de Bord", "Les Informations dieppoises" and "Paris Normandie" had published a paper in the local press at the time to announce the launch of a Dieppe site dedicated to local heritage. (See on this subject the section "Acknowledgments and press articles" on the main page of the site).



Is the "Dieppe and its Region" website accessible to everyone?

Yes, the "Dieppe et sa Région" website is accessible to everyone, free of charge, in its entirety, without prior registration or compensation. Everyone can surf at leisure on all the pages offered and discover the documents presented.

The "Dieppe and its Region" site is referenced on numerous search engines and several local administrations, companies or individuals graciously exchange a link with this virtual museum.

How are the association and the "Dieppe and its Region" website funded?

The activities as a whole are self-funded. No help from administrations, state bodies, associative structures or companies takes part directly or indirectly in the development of our action.

The expenses incurred for the acquisition of documents, the management and classification of these documents on suitable supports, the computerization and referencing of parts as well as the management of the website as a whole are exclusively the responsibility of the organizers.

It happens to us, certainly quite rarely, that an individual takes a close interest in what we do and participates in our momentum by sending us a donation to encourage us.


Are these activities remunerated?

No. No compensation, dividend or compensation, in any form whatsoever, has been paid or received for all the actions carried out. All of the initiatives are purely voluntary. This is what fixes the associative nature of a non-profit structure and reinforces the passion that drives the participants. However, the lack of financial means slows down initiatives and makes it difficult to set up various projects.

Do all the pieces presented on the "Dieppe and its Region" site exactly reflect the collections made up?

No, not exactly and this for three reasons:

1st reason: Many parts acquired are still made of cardboard.

The main reason is that it is currently impossible to present all the documents in our possession due to lack of time but also for lack of financial means. The site therefore does not really reflect all of the pieces stored. Large quantities of documents and various parts are still protected from light, enclosed in numerous boxes, which requires beforehand before any presentation, a rigorous sorting and a methodical arrangement in order to organize the classification, the digital archiving and preparation for uploading to the web.

2nd reason: Not all documents on Dieppe exteriors can be kept.

The second reason is preferential. The local, departmental or regional heritage is rich, abundant and rather substantial. Desiring to bring together under one roof a heritage capital as vast as that of Normandy would be utopian, unreasonable and disproportionate for a structure like "Nosco". In addition, organizations at the departmental, regional and national levels, with appropriate human and material resources, have already been at work for decades. To do the same would certainly be very uncertain and equivocal.

On a historical level, the "Dieppe and its Region" site shows a relatively large number of old postcards from the other towns and villages of Normandy in order to encompass local, departmental and regional heritage at best. In reality, we do not keep these images of the past because the investment, both material and financial, and the mandatory organization to manage these thousands of photos would require taking inappropriate measures, unmanageable afterwards. All the postcards of the other departments of Normandy as well as those of the distant communes of Dieppe from Seine-Maritime, formerly called Seine-Inférieur, served us as currency and thus allowed us to have funds for the acquisition of local parts.

Reason 3: Many pieces that have been kept out of sight voluntarily may be the subject of published works.

The third reason lies in the idea of cherishing the hope of putting on paper, photographs and documents, in order to show readers, through specialized works, the richness of the local heritage and this prestigious past. The intention is not to publish yet another book repeating previous publications, certainly very enriching, but rather to add to this local library already very instructive, passages still unexplored of the corridors of time. For this purpose, we are in possession of numerous documents never seen locally on exhibitions or at specific fairs, inside local or regional works or specialized journals of known Dieppe authors, which could be, in a first time, the cement of a first work.



Why did you choose to present exclusively the documents in our possession on the "Dieppe and its Region" site?

Through its exclusively private collections, the "Dieppe and its Region" site allows us, through a simple Internet connection, to have access to all of the archived documents from anywhere in the world. It is thus easier, when traveling outside, to control, check and compare the parts likely to be acquired with those already in our possession, at least for the categories referenced on the site on which we are working to complete them. . It is therefore essential to have a realistic representation as fair as possible of the categories represented on the site and not to add to it documents from various sources which would lead to sowing doubt.

Why does a watermark appear on all the documents presented as well as on all the shots?

The "Dieppe et sa Région" website requires considerable effort both on the organization upstream of the site itself and on the graphic charter, the shots, the production of constantly improved "sets", the writing texts, sound systems, etc.

In the first months following the launch of the site towards the end of 2006, It was surprising to note that a systematic looting, sometimes organized, developed as and when documents, photographs, postcards and other illustrations all as diverse as varied. Articles were deliberately copied, Internet pages were duplicated to be grafted onto other Internet sites, thereby diverting the very essence and nature of the original page for this purpose. To compensate for the disorderly amplification of these processes and thus allow the "Dieppe and its Region" site to retain its originality, it was decided to mark all of the documents offered for consultation, in order to curb the excessive spread of our work.


Some internet users, most often from Dieppe, were surprised to see this watermark imposed on all of the collections. Their remarks must have raised some questions to which an answer had to be given.

However, it often happens that a request for documentation is made by Internet users wishing to illustrate a work, an article, a presentation, to which we always respond favorably.


Does the "Dieppe and its Region" website require a powerful computer or a specific configuration so that it can be viewed in its entirety?

No, it is not necessary to have a powerful or latest generation microcomputer to be able to surf on the "Dieppe and its Region" site. Almost all of the microcomputers on the sales market or those installed in homes are enough to navigate among the thousands of documents presented over the pages of the site.

The site has been tested on many different configurations through friends, local history enthusiasts, who have helped me with their views as the site has evolved. I would like to take this opportunity to thank them once again for their help it has given me.


By default the browser "Internet Explorer" is sufficient or preferably the ultra fast browser "Mozilla Firefox", free to access and downloadable free on the Internet for the most informed, allows you to browse without delay.


All operating systems, whether on PC or Macintosh, allow you to browse the "Dieppe et sa Région" site as long as the computer is not older than 1996, when the version of "Windows 95" existed. , a system that has almost disappeared today. It has not been possible to verify compatibility with this version of "Windows" and the potential user of such a system will be able to draw their own conclusions.

It should be emphasized that now the sound system for the texts and articles, making it possible to have an auditory version of the comments illustrating the articles presented and requests that the "Quick Time" program, software downloadable free online, be installed on the machine. It should be noted that the most recent versions of operating systems, fitted to the latest generation computers, incorporate by default a version of "Quick Time".


The pages most consulted on the site "Dieppe and its Region" are undoubtedly the category entitled "The Dieppe postcard" whose tab is on the main page of the site. This category is full of information about the postcard in general. Among other things, there is a tab on the different types of postcards for the past 100 years and another tab on the life of Georges Marchand, one of the forerunners of the Dieppe postcard. These two tabs consume a lot of information and the part dedicated to voice files can cause a delay due to the loading of the respective files on the Internet. These waiting times can therefore vary by a few seconds depending on whether the user has a very high speed connection (20 MB or more) or low speed connection (less than 4 MB).




- - - - - - -

Here is a quick overview of this activity. Lacks or omissions could be clarified leading to additional information or identify subjects likely to develop additional questions / answers.


Retour a la page de présentation
- - -
Return to the presentation page